×
Migration Informée

En 2016, on a observé une nette augmentation du nombre de migrants transitant via le Niger. Souvent trompés par les indications données par les passeurs et les trafiquants, environ (70 %) des migrants sont mal informés et se retrouvent au Niger sans assistance ni ressources, exposés à de nombreuses vulnérabilités.

Dès lors, l’OIM a conduit une campagne d’information touchant plus de 150.000 personnes, migrants et communautés d'acceuil, à travers des activités interactives et des moyens de communication : débats publics, évènements culturels, projections de vidéos, caravanes de cinéma et émissions de radio utilisés pour informer le public sur la migration sûre et les alternatives à la migration.

De plus, en avril 2016, l’OIM a ouvert un bureau d’écoute et d’orientation (BEO) dans la région d’Agadez permettant aux migrants et aux communautés d’accueil un accès aisé à l’information objective sur la migration sûre, y compris des conseils individuels. Cinquante (50) mobilisateurs communautaires ont été recrutés et formés afin d’atteindre les migrants vivant dans les ‘ghettos’ d’Agadez ,Arlit, Dirkou ,dans les gares routières et 12 autres parcourent la ville de Niamey dans le but de sensibiliser les populations.

Entre Avril 2016 et Septembre  2018, les mobilisateurs communautaires ont parlé à environ  111 517  individus. Ces reunions informelles et informatives ont lieu dans les ghettos ,les gares routiéres,les quartiers populaires, marché, centre OIM ,les puits / point de passage et autres lieux publics; plus de 852 personnes ont approché directement le bureau d'orientation pour recevoir plus de conseils et (55%) de ces derniéres se sont inscrites pour le retour volontaire et de la reintegration avec L'OIM.

(87%) des migrants accueillis dans le centre ont entendu parler de l'OIM à travers les équipes des bureaux d'écoute et orientation.

En général, les migrants sont intéressés par la migration régulière et irrégulière, par les dangers de la migration, par la région CEDEAO et les documents nécessaires pour voyager, par les services de l’OIM, par la Libye et l’Algérie, ainsi que par les possibilités de retour et de réintégration.

LIEUX DE SENSIBILISATION

Ghettos Gares routières Quartier Populaire Puits/Point de passage Marché Centre de transit OIM Autres lieux publics
20% 30% 26% 7% 7% 6% 4%

Copyright © 2017.Organisation Internationale pour les Migrations Niger.